jeudi 23 mars 2017

Le point tricot #1 - Le gilet

Il y a une chose qui m'a énormément manquée lorsque j'étais maitresse : le tricot
Avec le rythme, impossible de se poser, de s'installer confortablement pour tricoter. Lever à 5h30, coucher à 23h30 (au mieux), pas de temps mort, toujours une préparation de séquence, un cahier à corriger, une couche à changer, une lecture à écouter, etc.
Maintenant que je suis de nouveau à la maison, mes aiguilles à tricot me démangent. J'ai d'abord voulu vider mon stock de laine  mais l'attrait de la nouveauté à été plus fort lors d'un saut dans un centre commercial avec une boutique phildar...

Déjà, bon point, Phildar a changé son système de catalogue.
Avant, dans chaque catalogue il y avait de tout. Du simple et du difficile...enfin...surtout du simple quand on tricote depuis plus de 10 ans...Ça manque de sport, de fun, de défi.
Et là, sans prévenir, je vois passer une mention sur un catalogue :

catalogue phildar


En petit, là, juste sous cette magnifique petite fille : "Niveau confirmé à expert"
Des torsades, des points ajourés, des trucs de foufou ! plein de trucs de fous ! Du whaou à gogo ! Le mieux c'est de juger sur pièce.

Du coup, je n'ai pas su résister...

tricot gilet 4 ans


Pour le moment, je n'ai fait qu'une partie du dos. Le dos est en jersey endroit...la base de la base du tricot...vivement les manches et le devant que je fasse chauffer mon aiguille à torsades !

Et vous ? Que savez vous faire de vos dix doigts ?


dimanche 12 mars 2017

Cette semaine...je change de look

Il n'est jamais trop tard pour se remettre en question.
Une bonne mise au point fait avancer les choses et parfois, il faut se bouger le derrière pour que ça prenne forme.
Comme expliqué précédemment, la lecture de la Magie du rangement a été une sorte de déclic. Marie Kondo parle de cet effet : le simple vue de son intérieur rangé aide à nettoyer son intérieur "spirituel", sa façon de penser et d'agir.

Après avoir viré un meuble et quelques bibelots au compte goutte (pour que ça se voit moins, on a isolé avec mon mari les saloperies données à ma fille par ma mère et direction poubelle un de temps en temps pour qu'elle ne se rende pas compte de l'escamotage, précision : Amandine est du genre à tout garder !), il y a eu un moment où j'ai eu besoin de faire pareil sur moi.

J'ai sorti mes fringues : pantalons, jupes, sous-vêtements et vêtements de nuit. Je n'ai pas jeté grand chose. De ce côté-là, je ne suis pas une vraie gonzesse : 3 jeans, 4 jupes, 1 robe d'été, 5 chemisiers (alors que je suis tout le temps en t-shirt petit bateau), 2 pyjamas déformés (bah ouais, 2 grossesses ça tuent les élastiques) et 5 nuisettes. Une vraie fille...


Je n'ai pas jeté grand chose : des culottes délavées, les pyjamas défoncés et c'est tout.
Ma garde robe ne me permet pas de dégager des fringues à tout va sinon je suis à poil...Il s'est cependant passé un évènement étrange...Mes pantalons ont décidé de se jeter tout seul ! Si je vous jure ! jugez donc :
- Jean n°1 : je me baisse pour un lacet défait et me retrouve avec une aération fessière allant de mi-cuisse jusqu'au haut de la fesse (et par 3° de température je l'ai senti passer...)
- Jean n°2 : hum le bon plat en sauce bien gras qui tombe sur toute la longueur de la cuisse...
- Jean n° 3 : a tenté le coup du jean n°1 mais a échoué : raccommodé avant la déchirure fatale...

Bilan : plus de jean réellement mettable...Le n°2 a été récupéré et si on n'y fait pas attention la tache ne se voit quasi pas et le n°3 a quand même une belle balafre...





Par contre : j'ai des jupes !

Pourquoi mettre des pantalons qui ne me plaisent plus du coup (et que je garde pour les jours de pluie le temps d'en acheter d'autres) alors que mon armoire est plein de vêtements féminins ?

Résultat, depuis 15 jours je suis en jupe et je me sens mieux. Je n'ai plus cette impression de ressembler à un sac. En plus, coupler à ma routine du matin, j'ai vraiment l'impression que la roue est entrain de tourner, que la spirale de l'échec dans laquelle je me suis engluée a pris fin (Rajoutez à ça que j'ai été contactée par deux entreprises qui ont vu mon CV sur un annuaire et vous obtenez un encore un coup de boost (même si les emplois proposés ne sont pas pérennes pour cause de freelance et que ça ne m'enchante pas de travailler dans ces conditions).

J'avais souvent lu que la tenue jouait sur le moral sans le croire. Maintenant je le dis et le clame : pour se sentir bien, il faut se plaire à soi même et le reste suivra.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...