Comment démissionner de l'éducation nationale quand on est professeur des écoles stagiaire ?

C'est décidé : vous jetez l'éponge !

Pour des raisons qui vous sont propres, vous avez décidé de démissionner de l'éducation nationale.
Vous cherchez donc des informations sur comment le faire. Vous trouvez plein de réponses sur le net concernant la démission dans le secondaire mais rien pour les professeurs des écoles stagiaires.
Vous êtes au bon endroit !



Ma procédure de démission étant enfin terminée, je peux vous expliquer comment procéder.

La première chose à faire : contacter un syndicat. Celui de votre choix et expliquez votre situation, votre souhait d'arrêter. Les syndicats sont aussi là pour foutre un coup de pied au cul de votre inspecteur si le traitement de votre démission traîne.

Ensuite, vous rédigez votre courrier dans lequel vous informez votre inspecteur votre choix. N'hésitez pas à rappeler en une phrase votre école d'affectation.

Deux choix s'offre à vous : avec et sans préavis.
J'ai pour ma part choisi le modèle sans préavis. Pour cela vous écrivez dans votre lettre que votre état de santé ne vous permet pas de tenir une classe, que vous êtes en arrêt maladie (joignez-y votre arrêt de travail) depuis ce jour et pour une durée de un mois (ou deux ou trois selon votre état et votre médecin).
Votre missive doit être envoyée à votre inspecteur de circonscription qui se chargera de la transmettre aux personnes concernées (directeur d'école, rectorat, etc). Le même jour, vous envoyez un mail à votre circonscription pour les prévenir par avance de votre choix et vous mettez le syndicat que vous avez précédemment contacté en copie.

Là commence l'attente de la réponse.


Je l'ai eu sous quinzaine.
La réponse que vous recevrez vous demandera de confirmer votre décision, vous rappelant que vous perdrez le bénéfice du concours et que vous serez rayé des cadres de l'éducation nationale.
Il n'y a pas date butoir indiquée pour envoyer votre confirmation. Il semble cependant qu'elle doit se faire sous quinze jours.

Courrier expédié. Attente.

Une semaine plus tard vos recevez votre lettre : ça y est vous êtes de nouveau free ! Libéré ! Délivré !!



Pour vous donnez une idée de la durée de la procédure, j'ai envoyé le premier courrier le 27 décembre et ai été officiellement radiée le 26 Janvier.

En espérant que ce billet vous a éclairé sur la marche à suivre pour démissionner quand on est professeur des écoles stagiaire, je vous souhaite plein de bonnes choses pour la suite. Et n'hésitez à pas poser vos questions en commentaire.

3 commentaires:

  1. Bonjour,
    Personnellement, le syndicat a essayé de me dissuader de démissionner en me disant qu'il y avait d'autres alternatives (changement de niveau, d'affectation...) Et m'avait dit que c'était 4 mois de préavis... ! J'ai envoyé une lettre au rectorat en recommandé avec accusé de réception, copie IEN, à l'école, à l'espe, au responsable de m2 aussi. Pour ma part, le délai a été d'un mois à compter de mon entrevue avec l'ien qui a souhaité me rencontrer, 15 jours après réception de mon courrier. Le délai peut donc être plus ou moins long selon les académies. J'ai ensuite reçu ma lettre un mois et demi après ma date officielle de radiation. Un peu plus long donc pour moi... C'est bien que tu aies mis ce post, car c'est difficile de trouver des informations. Le sujet est un peu tabou, moins depuis le rapport sénatorial de novembre certes. Expe

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour. J'aimerais savoir si je dois envoyer ma lettre de démission à l'inspecteur de circonscription à l'inspecteur d'académie. Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    J'ai envoyé ma lettre à la circonscription.
    Bon courage pour la suite.

    RépondreSupprimer